2018-2019

Ce projet est réalisé en partenariat avec le Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec et vise à prioriser les zones où une surveillance rehaussée de la rage du renard arctique serait souhaitable dans le but de détecter une ré-incursion de ce virus au sud de la région considérée endémique, soit au su 55ième parallèle.

 

Ce variant du virus de la rage a généré des épizooties importantes au Québec jusqu’à la fin des années 1990, causant des inquiétudes importantes pour la santé publique.

CHERCHEUR PRINCIPAL

CO CHERCHEURS

Marianne Gagné

Ariane Massé

Danaelle Page

PARTENAIRES DE FINANCEMENT

mffp logo.png